Joly – Découvrir sa résilience pour construire la vie que l’on veut

« Leadership et résilience sont pour moi indissociables. Ils font partie inhérente de la femme dans sa capacité à se relever des chocs de la vie, mais également qu’elle assume quotidiennement à travers le management de sa vie personnelle et professionnelle. Il nous revient, en tant que femmes, de dépasser les stéréotypes, les virus mentaux qui nous polluent et nous empêchent de croire en nous » (Le pouvoir des femmes à influencer le débat public : mythe ou réalité ?). Ces mots sont ceux de Joly Andres, cadre supérieur, membre du think tank Refondation, conférencière, écrivaine, femme engagée, mère. « Cette force, cette résilience, cette capacité à se relever, à surmonter les barrières, les obstacles (…) est trop souvent inexploitée ou sous-exploitée. Arrêter de se laisser enfermer, définir, sont autant de choses qui nous aideront à aller de l’avant ».

Devoir vivre dans notre société française nécessite d’en apprendre les codes, en comprendre les défis et surmonter chacune des difficultés en tant que femme issue de la diversité, surtout lorsqu’on aspire à évoluer professionnellement.
Cette résilience n’est pas un choix. Elle s’impose comme une nécessité pour survivre et construire sa place.

(Le pouvoir des femmes à influencer le débat public : mythe ou réalité ?)

Si tu devais te définir en trois mots, lesquels choisirais-tu ?

Si je devais me définir en trois mots, ce serait résilience, détermination et pugnacité.

Voudrais-tu nous raconter de ton parcours professionnel ?

D’origine africaine, je suis issue d’un milieu favorisé qui me promet un parcours tout tracé dans mon pays d’origine. Cependant, la rencontre avec mon mari bouleverse mes projets, ainsi que les attentes de ma famille, car je décide de m’installer en France. Je débute ma carrière au sein d’un grand groupe industriel, mais très vite, je me retrouve à enchaîner, malgré moi, des contrats précaires, pendant près de dix ans, avec des promesses d’embauches à la clé, mais qui ne sont malheureusement jamais suivis d’effet. Avec persévérance et détermination, je parviens à intégrer un groupe du CAC 40. Je fais alors face à un nouveau défi : celui de conjuguer le désir d’évoluer vers des postes à responsabilité tout en étant une femme issue de la diversité. Un simple projet de mobilité se mue, dès lors, en une véritable aventure, avec ses hauts et ses bas.

Force est de constater que trouver ma juste place a toujours été un défi majeure.
(Idem)

Aujourd’hui, j’ assume pleinement mes responsabilités professionnelles tout en conciliant mon rôle de mère, d’auteure et conférencière, le tout dans un contexte de crise sanitaire et de mutation sociétale. Convaincue que le leadership et la réussite peuvent rimer avec diversité, je souhaite, par ce livre, Le pouvoir des femmes à influencer le débat public : mythe ou réalité ?, encourager chacun.e à ne pas abandonner ni à se décourager face aux différents défis notamment au sein de la sphère professionnelle.

En offrant aux lecteurs un témoignage sur la persévérance et la résilience, où je partage celle qui m’a aidée à surmonter ces défis, je propose quelques clés pour éviter le fatalisme, la victimisation ou la stigmatisation de l’autre.

Outre ta fonction de cadre dans une multinationale, tu es très engagée pour l’évolution de la place des femmes dans l’entreprise. Comment est né cet engagement ? Comment s’exprime-t-il dans tes activités ?

Après cette dizaine d’années marquées par la précarité, j’avais envie de tourner les pages de cette histoire dont je n’étais pourtant pas fière. L’idée m’est venue d’écrire un livre dans lequel je partagerais mon parcours1 et notamment les obstacles que j’avais rencontrés.

Une fois le livre paru, mon entreprise ainsi que différentes autres sociétés m’ont donné la parole. De ces prises de paroles est né un véritable engagement. Cet engagement s’étend des conférences que je donne en France et à l’étranger – j’ai été un TEDx speaker sur le thème de la discrimination en entreprise – à l’écriture d’autres livres, d’autres articles. Je milite en tant que vice-présidente de l’association L’échange durable. Là-bas, nous travaillons sur des projets d’éducation en Afrique (ma terre d’origine). J’ai enfin rejoint, il y a deux ans, le conseil d’un think tank, Refondation, pour réfléchir sur des problématiques de société.

refondation - think tank - joly andres - pouvoir des femmes - debat public - presidentielles 2022 - lancement - capitaines
Conférence de presse de lancement de l’ouvrage ‘Le pouvoir des femmes a influencé le débat public : mythe ou réalité ?’, Paris, le 21 mars 2022. De gauche à droite, Keyza Nubret, Alissa Pelatan, Patience Priso, Rosie Bordet, Laurence Comte-Arassus, Joly Andres, Patrick Tivollier, Stéhanie Chemla – Sagnes et Tiffany Culang.

Que t’inspire l’expression « leadership à la française » ?

Pour lire la suite de cet article, abonnez-vous

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s